Nous régulons tous nos émotions, chaque jour de notre vie. Quelles soient positives ou négatives, elles guident notre quotidien. Il est essentiel de les identifier, de les écouter et de les laisser nous traverser. En les comprenant, on évite la somatisation, qu’elles aillent se loger dans le corps pour nous forcer à les entendre. Mais alors comment ça marche ? Comment s’en défaire pour éviter de se laisser envahir par celles-ci ?

Nous te présentons le point de vue de chacun de nos professionnels, les spécialistes de la thématique, capable de répondre parfaitement à cette question. Tu pourras ainsi les rencontrer en “vrai” en prenant rdv pour une consultation ou encore un atelier partagé avec eux. Des clefs essentielles pour t’accompagner concrètement sur cette thématique !

LE POINT DE VUE DE MORGANE CREOFF, PSYCHOLOGUE

Mon océan d’émotions 

Les émotions sont comme un océan, elles ont leurs marées, leurs temps calme et leurs tempêtes. Nous, nous sommes le petit bateau qui navigue dessus, joyeusement les jours de beaux temps et fébrilement lorsque l’orage arrive par peur d’être englouti. Lorsqu’on parle de « contrôler », « gérer » ses émotions, on évoque rarement les émotions positives, trop souvent mises sur le devant de la scène. Les émotions que l’on voudrait contrôler sont celles dites « négatives » comme la colère, la tristesse, la frustration, la peur… ces émotions sont souvent perçues comme « honteuses », on cherche à les cacher, les enfouir, les substituer. À l’heure des réseaux sociaux et du culte du bonheur, il semble d’autant plus malaisant de ressentir et exprimer « ces émotions négatives ». Les mouvements d’humeur sont pointés du doigt, jugés, comparés avec le traditionnel « il y a plus malheureux que soi ». Heureusement la parole sur les émotions dites « négatives » se libère, dans la presse, sur les réseaux également, et nous permet de lâcher prise sur ces émotions.

Alors comment je navigue sur mes tempêtes ? 

Les émotions comme la peur, la tristesse, la colère sont généralement vécues comme destructrices pour soi-même, pour les autres, ou alors comme des faiblesses qu’il ne faudrait pas exposer. L’origine de cette difficulté vient souvent de l’enfance :

  • On a blessé quelqu’un en exprimant une émotion. On les enfouit alors profondément pour ne plus prendre le risque de blesser autrui.
  • On a été blessé par quelqu’un alors que l’on exprimait une émotion. On ose donc plus les montrer de peur que l’on s’en serve pour nous blesser.
  • On ne nous a jamais permis de vraiment exprimer nos émotions, donc notre cerveau a acquis le fait qu’en parler n’était pas possible/permis. Il n’est donc pas naturel de les laisser sortir.

S’en libérer pour en faire une force 

Mais les émotions sont une force brute qui pousse en permanence pour sortir. On se retrouve alors à souffrir de nos émotions non exprimées par des messages corporels : des douleurs, des sensations désagréables, de la fatigue, des troubles digestifs, nerveux, des troubles du sommeil… On peut aussi perdre le contact avec nos émotions au point qu’il nous devient difficile de ressentir de l’empathie, de communiquer avec les autres. Ou encore, les émotions finissent par nous engloutir les jours de tempêtes et deviennent incontrôlables. Elles nous font alors d’autant plus peur.

Une émotion n’est jamais négative, bien qu’elle puisse être parfois désagréable. Elles ont toutes quelque chose à nous apprendre sur nous-même. Les rencontrer nous permet de mieux nous connaître, et mieux nous aimer. Pour éviter d’être submerger, l’expression est primordiale.

Exprimer ses émotions permet :

  • De mieux communiquer avec les autres sur soi-même, ses besoins, ses désirs
  • De ne plus s’empoisonner physiquement, mentalement, et gagner en sérénité
  • De mieux identifier nos mouvements internes, donc mieux nous connaître, mieux nous apprivoiser.

Toujours mieux se connaître

Parce que nous sommes des êtres humains nous ne pouvons jamais être d’humeur égale en permanence, nos émotions sont constamment soumises à des variations (les marées). Les eaux calmes sont agréables, les tempêtes sont naturelles. On peut vivre en soi la tempête des émotions sans pour autant être submergé. Exprimer ce que l’on ressent, à l’oral, par l’écrit, par le biais d’une pratique artistique (dessin, musique, etc), ne permet pas d’enrayer la tempête mais tout simplement de la laisser venir et nous traverser comme un mouvement naturel. Cette libre expression permet aux émotions de s’évacuer de façon adaptée sans risque pour soi ou pour les autres. Elle permet surtout de faire émerger le sens derrière nos émotions : Pourquoi je ressens cela ? Quelle en est la cause ? Qu’est-ce cela dit de moi, de ma personnalité, de mes besoins ? N’oublions pas que la tempête permet de ramener sur les plages des choses enfouies, parfois des objets anodins, parfois des trésors, toutes ces choses qui vont recréer du souvenir et du sens dans notre histoire. Alors profitons des temps calmes et apprivoisons les tempêtes, elles aussi sont synonyme d’évolution et de construction de soi.

Le travail sur les émotions :

Ressentir : S’autoriser dans un cadre neutre et bienveillant à ressentir, projeter, évacuer toutes ses émotions sans craintes de blesser l’autre ni d’être jugé. Cette étape permet d’apprivoiser les émotions pour en avoir moins peur.

Identifier : Apprendre à mettre des mots sur ses émotions, à les identifier, les reconnaître, les différencier.

Exprimer : S’approprier les différents outils d’expressions en lien avec les ressources personnelles pour apprendre à exprimer librement les émotions de façon adaptée.

Assumer : S’autoriser à exprimer ce que l’on ressent, clairement, dans la vie de tous les jours sans en avoir honte. Accepter les émotions comme un mouvement naturel, une partie de moi. Etre surpris de voir que l’entourage les accepte aisément, ou se découvrir la capacité à rester serein face à ceux qui ne les acceptent pas (acceptent-ils seulement les leurs ?)

LE POINT DE VUE DE SOPHIE KOUBBI, COACH HYPERSENSIBLES

La validation émotionnelle, un moyen d’apaiser ses émotions

“Ça va, il y a pire, t’abuses de t’énerver comme ça ! ” “Arrête de pleurer.” “Non mais là ça fait 2 ans, ce serait temps de passer à autre chose” “T’as pas à te plaindre, il y a des gens qui sont dans une situation bien pire que toi.“ J’imagine que tu as déjà dû entendre certaines de ces phrases. Est-ce que cela t’a aidé ou fait du bien ?

Personnellement, à part me faire culpabiliser de ressentir ce que je ressens, et donc de me rajouter un sentiment inconfortable sur mon émotion déjà désagréable, je n’en vois pas l’intérêt. On appelle cela de l’invalidation émotionnelle. Pas de panique, je t’explique tout ça.

Mais alors c’est quoi ? 

La validation émotionnelle n’est pas un nouveau mot ou concept à la mode. C’est un principe assez simple qui consiste à accepter les émotions que nous ressentons et celles d’’autrui, sans dire ce “tu en fais trop” par exemple. Toutes les émotions que nous ressentons sont justes. Ni nous, ni personne d’autre ne peut les contester ou les invalider. Et l’invalidation émotionnelle alors ? L’invalidation émotionnelle, c’est le fait d’aller à l’encontre de ses émotions en (se) disant qu’elles n’ont pas leur place, qu’elles ne sont pas légitimes d’exister, que c’est mal de ressentir ceci ou cela…

Pourquoi est-ce important ? 

Je vais répondre à cette question par une autre question. Pourquoi avons-nous tendance à culpabiliser lorsque nous ressentons une émotion désagréable ? Beaucoup d’entre nous ont appris à contenir nos émotions. Comme si les réprimer était la solution pour ne pas les ressentir. Toute émotion réprimée restera ancrée et s’accumulera à d’autres émotions jusqu’à ce que ça déborde.

Lorsque nous ne sommes pas bien, nous avons souvent besoin de partager notre émotion à un ou plusieurs proches. Nous recherchons du soutien, de l’écoute et une certaine forme de validation. Un petit “je comprends, c’est normal ce que tu ressens” fait un bien fou dans ces moments-là. Si nous arrivions à agir avec nous-mêmes comme avec nos propres amis, les choses seraient bien différentes. Avant de reprocher aux autres d’invalider nos émotions, il me semble essentiel de valider ses propres émotions, d’accepter que si elles sont là, c’est pour nous faire passer un message bien particulier. Une émotion est là pour nous mettre en mouvement et nous permettre de répondre à un besoin. Une fois le besoin identifié, il suffit de trouver comment le nourrir et passer à l’action.

Alors comment faire ?

  1. En acceptant que toute émotion ressentie est justifiée et nous donne des indications sur quelque chose de précis.
  2. En étant conscient.e qu’une émotion n’est pas figée dans le temps. Tout passe.
  3. En cherchant à comprendre le message que transmet chaque émotion.
  4. En agissant pour répondre à ce message.

Si tu souhaites apprendre à décoder les messages de tes émotions, viens me rencontrer à la Maison Gaïa les mercredis : • Le temps d’un café ou d’un thé, nous pouvons faire connaissance • Pendant une séance de coaching • Pour un apéro des hypersensibles le 8 février à 19H.

LE POINT DE VUE DE PAULINE JONCA, PSYCHO-ENERGETICIENNE

Origines & Bénéfices

Toute émotion survient après que notre cerveau ait analysé un évènement déclencheur (un bruit, une parole, quelque chose que l’on a vu, etc.). Chaque émotion nous donne une information spécifique lié à un besoin : besoin de respect, besoin de sécurité, etc. Et cette information est la même pour tous. Néanmoins, cette analyse de notre cerveau diffère d’une personne à une autre puisque notre histoire personnelle va s’ajouter à l’évènement déclencheur et permettre à notre cerveau de déterminer d’une part là où les émotions vont s’enclencher, mais également leur intensité et les réactions qui vont en découler. C’est pour cela que deux personnes peuvent réagir émotionnellement de façon différente face à une même situation.

Aujourd’hui, on est dans une société où l’on accueille de plus en plus nos émotions, du moins sur le papier, et surtout chez nos enfants. Car la réalité nous montre qu’encore beaucoup d’adultes contiennent l’expression de leurs émotions. On n’ose pas les exprimer. Certes mais pourquoi ? Par peur du regard de l’autre, parce que l’on pense que « cela ne sert à rien », etc. Et, le plus souvent, ne pas laisser ses émotions s’exprimer, c’est ne pas vouloir les écouter. On met alors de côté ce que l’on ressent en espérant que cela « passe ».

Pourtant les émotions ont tant à nous dire et, surtout, elles sont là juste pour nous, pour que l’on se sente mieux. Elles sont essentielles puisqu’elles assurent notre survie en nous protégeant des dangers. Par exemple, le dégoût va vous empêcher de manger un aliment moisi, ou encore la peur de traverser la route alors qu’une voiture arrive à vive allure vers vous. Les émotions permettent aussi de se mettre en action et d’être au plus juste de ce qui nous convient. Par exemple, lorsque je choisis de faire du patin à glace car la sensation de liberté que je ressens me procure une grande joie. Enfin, les émotions sont parties prenantes dans nos échanges avec les autres. Elles nous permettent de comprendre l’autre et de communiquer avec lui, de construire et d’entretenir du lien social et ce, parfois même sans parler. En effet, la communication non verbale est une expression de nos émotions. Elles permettent aussi de nous informer que l’on peut agir, ou non, lorsque quelque chose ne nous convient pas dans un échange, pour réajuster au mieux pour nous.

« Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement. » Carl Gustav Jung

Comment accompagner concrètement ?

Lors d’une séance psycho-émotionnelle, on travaille ensemble sur la compréhension et la gestion de vos émotions. Pour cela, on regarde tout d’abord quelle est l’origine de nos émotions. On parle aussi de déclencheurs émotionnels, parmi lesquels on retrouve nos besoins (sécurité, etc).

Dans un deuxième temps, il est important de comprendre l’utilité de nos émotions. Quel est le message qu’elles viennent nous transmettre et comment l’entendre. En effet, l’émotion est un système d’information essentiel qui nous permet, entre autres, de respecter notre équilibre intérieur, d’être cohérent avec ce que l’on souhaite, nos choix, et peut aussi nous aider dans le développement de notre intuition.

Nous abordons dans un troisième temps la différence entre émotion, comportement, sentiment et état d’âme. Par exemple, chaque émotion peut entrainer différents comportements même si l’on associe souvent un comportement spécifique à une émotion (pleurer = être triste).

Pour terminer cette partie plus théorique, je vous fournis des fiches sur chacune des émotions afin que vous puissiez les identifier de façon précise et compléter plus aisément un tableau émotionnel. Grâce à ce dernier, nous observons ensemble quelles sont les émotions les plus récurrentes chez vous, celles qui donnent lieu aux réactions les plus importantes, et pourquoi. Vous allez ainsi pouvoir comprendre vos mécanismes émotionnels pour ensuite faire évoluer vos réactions, les apaiser.

Ce travail permet une meilleure écoute et compréhension de soi ainsi qu’une plus grande fluidité dans certains de nos rapports aux autres. Je conseille souvent de compléter ce travail par une séance sur la découverte et la compréhension de ces valeurs ; ces deux notions étant particulièrement liées.

LE POINT DE VUE DE AMELIE GRIMAULT, OSTEOPATHE X MEDECINE CHINOISE

L’émotion, une expérience vécue à la fois par l’esprit et le corps.

Elle modifie l’état de ces derniers. Celles-ci sont déclenchées par une situation qui crée une réaction interne qui va par la suite s’exprimer de façon externe.

Du point de vue de l’ostéopathie, dès qu’une émotion nous traverse et notamment en cas d’émotion négative notre corps garde en mémoire les évènements. L’approche globale de l’ostéopathie, permet d’agir sur le psychisme (en verbalisant ses troubles), et sur le physique (en identifiant les verrouillages créés dans les organes et les fascias : la mémoire tissulaire). Chaque émotion positive ou négative à un impact sur notre corps. L’expression “en avoir plein le dos”, par exemple, montre à notre insu la façon dont notre corps est directement lié à nos émotions. Cet excès entraîne des cervicalgies, dorsalgies ou lumbagos. Derrière la maladie (mal-a-dit), se cache souvent une émotion enfouie ou oubliée.

Les émotions, le langage de notre être tout entier.

Le travail ostéopathique consiste à vérifier les fascias, les organes, le diaphragme et le sternum. Le sternum est un réel bouclier contre les émotions. Elles circulent à travers les fascias pour cheminer via les côtes jusqu’au dos.

Pour la médecine traditionnelle chinoise, les émotions sont une forme d’Énergie, de Qi. Elle considère les émotions comme la plus grande cause interne de maladie. Cinq émotions fondamentales peuvent causer des maladies quand elles sont en déséquilibre. En accord avec la théorie des 5 éléments, chaque émotion est associée à un organe. Chaque organe joue un rôle physique, mentale, et émotionnel. La colère est associée au Foie, la joie au Cœur, la tristesse au Poumon. Les soucis à la Rate/Pancréas et enfin la peur aux Reins. Si nos organes sont équilibrés, nos émotions le seront aussi et notre pensée sera juste et claire.

Les solutions apportées par la médecine traditionnelle chinoise :

  • Le Qi Gong, grâce à ces exercices, il rétablit et harmonise le Qi, apaise l’esprit et libère les blocages physiques et émotionnel.
  • Le Tuina (massage chinois) et l’acupuncture sont des solutions efficaces face au désordre émotionnel en stimulant les méridiens associés aux organes blessés.
  • La phytothérapie permet de rétablir le Qi, calmer l’esprit et apaiser la tourmente émotionnelle.

Lors de la grossesse chaque émotion (positive ou négative) vécue par la maman est transmise à bébé. Il en est de même lors de l’accouchement. Le Thalasso bain bébé, est un bain pratiqué dans les 21 premiers jours de bébé lui permettant ainsi d’activer sa mémoire tissulaire. C’est un espace de liberté afin d’exprimer ses émotions et ses tensions. Ce bain a un réel impact communicatif sur les parents qui peuvent également se libérer de leurs émotions en revivant ses instants et en verbalisant leur vécu.

LES ÉVÈNEMENTS À DÉCOUVRIR À LA MAISON

Venez échanger à la Maison avec nos spécialistes de la thématiques et ce dans un moment de détente et de partage avec des personnes qui vivent la même chose que vous.

Apéro “Les Hypersensibles” – avec Sophie [ Let’s Talk & Drink ]

Que tu sois sensible, hypersensible, ou juste curieuse d’en apprendre plus sur ce sujet dans lequel tu te reconnais, rejoins-nous une fois tous les deux mois autour d’un apéro et fais partie des rencontres d’hypersensibles.

Ensemble, nous parlerons de sensibilité, d’émotions, de relations, d’amour, d’intimité… Sans complexe et sans tabou, nous lèverons le voile sur tous les domaines qui te chiffonne.

Parce qu’on ne va pas se mentir, l’hypersensibilité au quotidien, c’est parfois un peu la galère, on a la sensation d’être un extra-terrestre, que personne ne fonctionne comme nous ni ne nous comprend et pourtant ! Une personne sur trois est hypersensible ! Et dans ce groupe, tout le monde l’est ! Alors viens avec ta sensibilité, ton envie de parler et de partager et nous saurons t’écouter !

Ménopause, Reconnaître les premiers symptômes ? – avec Isabelle [ Let’s Talk & Drink ]

Tes cycles ne ressemblent plus à ce qu’ils étaient : plus longs, plus courts, très abondants ou très légers. Tes nuits ne t’apportent plus le repos dont tu as besoin : réveils fréquents difficultés d’endormissement, sueurs nocturnes suivies de frissons. Tu as vu apparaitre les bouffées de chaleur en journée, complètement déstabilisantes et source d’anxiété. Tu n’as rien changé à ton alimentation mais quelques kilos se sont installés (surtout au niveau du ventre) et ce qui marchait avant pour gérer les excès ne marche plus. Tu as des difficultés de concentration, oublies pourquoi tu vas dans une pièce, cherches tes mots dans des domaines que tu maitrises parfaitement. Ton humeur est changeante, dans les extrêmes et tu ne sais jamais à quoi t’attendre sur une journée.

Viens en parler de vive voix autour d’un apéro toute ensemble ! Réserve juste ici …

Get ready pour ton post partum – avec Julia [ Let’s Talk & Learn]

Tu souhaites préparer ton post-partum ? L’atelier de préparation au post-partum Get ready regroupe toutes les infos et les outils pour anticiper et vivre un superbe post-partum !

Préparer son post-partum : pourquoi faire ? Le post-partum, c’est la période qui suit ton accouchement. Selon Julia, le post-partum n’a ni durée ni définition unique. Il se vit et se ressent intrinsèquement par chaque maman et chaque bébé. Il peut être beau, intense, merveilleux et aussi difficile.

Viens en parler de vive voix avec Julia en réservant ta place ici !

Qoya – avec Layla, professeure de Yoga [ Let’s Play & Learn]

Le Qoya est une pratique de mouvement libre qui vise à augmenter notre capacité à ressentir en se laissant guider par notre corps et ainsi se souvenir : se souvenir comment lâcher le mental pour revenir à notre corps, mais aussi se souvenir de notre nature, notre essence, notre rythme … de qui nous sommes vraiment.

En Qoya, il n’y a qu’une règle (et nous l’adorons) : on ne peut pas se tromper ! La seule façon de savoir qu’on fait bien est que ça nous fait du bien ! Il n’y a donc pas de niveaux ni de pré-requis. L’idée étant de venir soi-même, pour en sortir encore plus soi-même !

Nous avons hâte de te faire découvrir cette pratique incroyable ! Réserve ta place ici !

LE BOUQUET FINAL …

Et parce qu’on a pris l’habitude de te gâter en fin d’article, nous te recommandons aujourd’hui le podcast “Emotions” pour te nourrir sur cette thématique :

Pour comprendre pourquoi vous ressentez ce que vous ressentez, et d’où viennent les émotions que vous éprouvez. Un lundi sur deux, plongez dans votre jungle intérieure, et apprenez à mieux y naviguer grâce à des expert(e)s et des histoires.

On espère que notre article t’a apporté les réponses que tu attendais sur ce sujet. Si ce n’est pas la cas, ou que tu as tout simplement envie de nous rencontrer, de visiter la Maison, et de voir comment nous pouvons t’accompagner, je t’invite à prendre rendez-vous juste ici.

En attendant prends bien soin de toi !